• Lecture - Oser être soi... même au travail - C. TestaJe suis abonnée à la Newsletter du site "loptimisme.com", un site internet qui diffuse des infos positives. C'est ainsi que j'ai pris connaissance de la sortie du deuxième livre de Catherine Testa (la créatrice du site), après "Osez l'optimisme" Catherine nous a fait un très beau cadeau en publiant "Oser être soi... même au travail"

    L'idée d'oser être soi au travail est un sujet qui m'intéresse vivement, car je ressens depuis mes débuts professionnels ce sentiment de devoir porter un masque, celui de la bienséance, surtout pour ne pas être rejeté par les autres. Ne nous apprend-on pas depuis tout petit à porter se masque pour être aimé, accepté ?

    Résumé :

    Contrairement aux idées reçues, on a tout à gagner à s'assumer et à ne pas cacher qui on est au travail !
    À l'issue de trois années d'enquête sur le bonheur en entreprise, Catherine Testa propose 10 pistes de réflexion pour concilier sa vie professionnelle et sa personnalité. Au programme ? S'affranchir du regard des autres pour être en adéquation avec sa nature profonde, valoriser ses qualités afin de prendre confiance en soi, et enfin se rappeler qu'il faut écouter son cœur et ses aspirations.

     

    Ma chronique :

    Catherine commence par retracer son parcours professionnel qui l'a amené à faire un virage à 100 %, tout en allant simplement vers plus d'elle-même. Elle s'est très vite intéressée au monde de l'entreprise et a commencé à s’intéresser à la question du « bien être au travail. » Après un large sondage, elle a commencé à se demander ce qui faisait qu’autant de travailleurs soient insatisfaits de leur vie professionnelle ? C'est à la suite de cette question qu'elle nous livre de chapitre en chapitre, les raisons du mal-être au travail. Et si cela n'avait rien avoir avec la fonction elle-même, le patron, l'entreprise et si cela venait de tout autre part. Et si cela commençait avec nous ?

    A travers ces 10 clés développées dans chaque chapitre, nous devrions y voir plus clair :

    • Questionner son éducation

    • Se défaire du regard des autres

    • Réfléchir à la quête du toujours plus

    • Écouter ses réelles aspirations

    • Faire sa part

    • Redéfinir la réussite

    • Se savoir capable

    • Dépasser ses peurs

    • Questionner le sens de ses actions

    • Créer sa propre reconnaissance.

    Ce livre est concis et clair et donne des bases du mieux être, aussi bien professionnellement que personnellement. J’adore la plume de Catherine qui est simple et légère, le fait qu’elle nous tutoies durant tout le livre, m’a donné l’impression qu’une amie était en train de me parler.

    J’ai bien sûr apprécié les sujets abordés, comment se libérer du regard des autres, l’importance de se valoriser, de connaître ses valeurs, ses qualités, ses compétences douces…

    Mais aussi les exercices qui permettent de se poser et d’aller en profondeur chercher les réponses qui sommeillent en nous. Le plus, ce sont les citations que je me suis empressée de photographier pour les garder dans mon portable afin de ne pas oublier.

    Je recommanderai, néanmoins, de ne pas s’arrêter à la lecture du livre en une seule fois, mais d’approfondir en s'attardant sur chaque chapitre et sujet abordé.

    Finalement, j'aimerais dire que j'ai quitté ce livre un sourire sur le visage, tellement il m'avait éclairé et donné ce brin d'optimiste que Catherine sait tellement bien insuffler (c'est par pour rien qu'elle a appelé son site l'optimisme :).

    Ma note : 4/5

    Bonne lecture au cœur de vous même,


    Titre : Oser être soi... même au travail

    Auteur : Catherine Testa

    Editions : Michel Lafon POCHE

    Prix : 5,95€

    Nbre de pages : 254

     

    Votre messagère de mots,

    Lecture - Oser être soi... même au travail - C. Testa

    Pin It

    votre commentaire
  • Lecture - 7 à table (restos du coeur)Ma première expérience de recueil de nouvelles m'avait beaucoup plu avec "Exil" diffusé par l'UNICEF, je n'ai donc pas hésité à réitérer l'aventure avec "13 à table !", cette fois-ci pour LES RESTOS DU COEUR.

     

    Résumé :

    13 à table !
    vous emmène en voyage… 

    Philippe BESSON • Françoise BOURDIN • Michel BUSSI • Adeline DIEUDONNÉ • François d’EPENOUX • Éric GIACOMETTI • Karine GIEBEL • Philippe JAENADA • Yasmina KHADRA • Alexandra LAPIERRE • Agnès MARTIN-LUGAND • Nicolas MATHIEU • Véronique OVALDÉ • Camille PASCAL • Romain PUÉRTOLAS • Jacques RAVENNE • Leïla SLIMANI

    Un livre acheté = 4 repas distribués

    INÉDIT
    Illustration de Riad Sattouf 

     

    Ma chronique :

    Ce que l'on peut dire c'est que ce recueil regorge de nouvelles riches et variées.

    Le fait qu'il n'y ai pas de thème permet un côté éclectique au niveau des styles et des genres d'écriture. Du coup, J'en ai aimé certaines : "Le regard de Méduse" d'Eric Giacometti et Jacques Ravenne, qui a une chute assez inattendue, l'émouvante et percutante "Les hommes du soir" de Karine Giebel, qui parle du parcours d'un adolescent réfugié, "La fin de l'été" de Philippe Besson qui nous fait voyager vers Big Sure et les secrets du passé, "La croisière ne s'amuse pas" de Françoise Bourdin, en mode suspens et inattendu avec "Dorothée" de Michel Bussi (il est bien resté dans son style trash je dirais, surtout la fin), "Un voyage dans le temps" d'Agnes MARTIN-LUGAND qui aborde la famille sous le thème de la réunification, de malentendus qui peuvent enfin être dissipés. Enfin, "Qui veut la vie de Romain Puertolas" de Romain Puertolas, que j'ai trouvé la plus originale de toutes. Par contre, je n'ai pas du tout aimé la nouvelle de François Epenoux, je n'ai pas compris où se trouvait la chute, ni l'utilité de l'histoire. Je resterai donc assez mitigée dans l'ensemble sur l’appréciation de cette lecture.

    Je noterai ce livre avec une cote de 2,5/5.

    Je conseille tout de même de l'acheter, parce que c'est pour la bonne cause et parce que certaines nouvelles en valent le détour.

     

    Votre messagère mots,

     

     Lecture - 7 à table (restos du coeur)

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Lecture - Emotifs Talentueux (E.T.) - Nathalie AlsteenLa vie m'a mené vers ce livre grâce au congrès douance que je suis depuis deux ans maintenant. Ce grand événement est organisé par Nathalie Alsteen, l'auteur du livre. Autant dire que m'intéressant grandement au sujet du haut potentiel, j'ai tout de suite mis ce livre dans "ma pal à lire".

     

    Résumé :

    « Tu es trop sensible, tu réfléchis trop, tu te disperses trop, tu es bizarre, tu ne fais pas comme les autres... ».

    Quand ces messages sont entendus depuis l’enfance, difficile de faire autrement que de se sentir comme un extraterrestre. Le Haut Potentiel génère très souvent un sentiment de décalage et est difficilement vécu lorsque le sentiment de ne pas être à sa place prend le dessus.

    Comment occuper pleinement sa place et vivre sereinement quand on est hypersensible et Haut Potentiel ?

    Accueillir le fait d’être surdoué comme un cadeau passe par la découverte de nouveaux repères pour mieux se connaître et déployer son potentiel. Ce livre propose une méthode qui fait ses preuves depuis quinze ans, enrichie de modèles, témoignages et exemples illustrant les différentes étapes proposées comme un voyage vers l’authenticité. Il donne des clés pour faire des choix qui nous correspondent, vivre des relations harmonieuses, trouver le calme intérieur et retrouver son énergie.

    Le chemin proposé rend possible l’utilisation de sa différence pour contribuer autrement à un monde en recherche de sens.

    Mon avis :

    Je suis encore toute retournée de ma lecture tellement, ce livre est d'une richesse incroyable.

    Il traite avant tout du haut potentiel, mais pas que, c'est une mine d'outils, de recherches, d'exercices pour encore mieux s'apprivoiser.

    J'ai mis plus de trois semaines à le lire, par petites tranches, car il est intense dans sa matière. On ne le lit pas comme on lit un roman, absolument pas. Les informations sont tellement diverses et traitent de sujets passant de la communication aux relations, apprendre à écouter nos besoins, faire un bilan de sa vie, créer son ikigaï, etc... que ne pas prendre le temps de se familiariser avec toutes ces données, serait une erreur.

    D'autant plus qu'il y a beaucoup d’exercices et certains prennent du temps à réaliser, car il faut parfois beaucoup de réflexion et d'intégration avant de passer à un autre chapitre. 

    Que vous soyez E.T. ou pas, je le conseille vivement ne serait que pour en apprendre encore plus sur vous-même. On en ressort grandi avec plus de compréhension et d'acceptation de soi, l'envie de se débarrasser de tous les masques qu'on porte et de révéler pleinement notre potentiel.

    Ce qui est sûr, c'est que pour ma part, je ne compte pas le reposer et ne plus y toucher, au contraire, une lecture ne suffit pas, alors j'y replongerai bien volontiers.

    Je terminerai en félicitant l'auteur pour le fruit de son travail, de récolte d'informations et de les transmettre au grand public (ça a du prendre des années de lectures, de travail sur soi, d'apprentissage pour arriver à synthétiser toute cette matière en un seul format).

    Emotifs talentueux, être soi autrement, Nathalie Alsteen, Editions Josette Lyon, 281 pages, 19,90€ 

    Lien pour l'obtenir : Emotifs Talentueux

     

     

    Votre messagère de mots,

    Lecture - Emotifs Talentueux (E.T.) - Nathalie Alsteen

    Pin It

    votre commentaire
  • Au delà des étiquettes et de la discriminationIl y a peu, j'ai découvert sur Auvio (plateforme de la télévision belge RTBF), le documentaire "Pourquoi nous détestent-ils, nous les gros ?". Quelle belle découverte que ce témoignage sur les préjugés, la discrimination due au physique. Celui-ci m'a donné l'occasion de prendre connaissance qu'il y avait deux autres saisons déjà sorties : Pourquoi nous détestent-ils nous les juifs, noirs et arabes ? et pourquoi nous détestent-il nous les femmes, pauvres et homos ? La série a été conçue et imaginée par Alexandre Amiel suite à la question de son fils lors des événements de Charlie Hebdo, pourquoi nous détestent-ils nous les Juifs ? Durant chaque documentaire, on suit un protagoniste principal qui représente un préjugé (arabe, juif, homo etc...). Celui-ci nous emmène avec lui pour répondre à cette question à travers divers interviews de spécialistes : sociologues, psychologues, historiens, juristes, politiques ou des témoignages divers de personnes concernées.

    Au delà des étiquettes et de la discrimination

    Sur les neuf épisodes (trois par saison), j'en ai visionné sept et ceux qui m'ont le plus interpellés étaient ceux sur les noirs et les arabes. Il est incompréhensible de voir à quel point on peut détester une personne pour sa couleur de peau ou sa religion, eux ils se revendiquent français avant tout, moi je dirais que ce sont des êtres humains, comme vous, comme moi. Cela me fait penser à une citation qui dit (et je ne sais plus de qui elle vient) : regardons ce qui nous rassemble et non ce qui nous sépare.

    J'ai été surprise de voir que les protagonistes principaux des dits documentaires ont réagis avec autant de calme face aux discours racistes, voire violent de certaines personnes qu'elles interviewaient. Car quoi de mieux que d'aller au cœur du sujet, en récoltant les arguments de ceux qui justement les détestent.

    Il y a eu aussi un discours que je garde bien en mémoire, du père d'Isan Jarfi qui a perdu son fils, frappé et torturé à mort car il était homo et arabe :

    "Aujourd'hui si je suis ici, c'est pour qu'on n'oublie pas les crimes homophobes. Chacun doit réfléchir à cette question là et se poser la question : est-ce que moi j'ai le droit en tant qu'être humain de dicter ma loi et de dire parce qu'autour de moi, il y a des personnes de tailles plus grandes, je dois interdire aux personnes de plus grandes tailles de me parler ?  Ça n'a aucun sens.                                                           

    Moi je suis comme ça, vous vous êtes comme ça. Heureusement que nous sommes tous différents et qu'on est là pour s'accepter les uns, les autres. Je n'aime pas quand on critique les autres, je n'aime pas les catégories. Quand on me dit : "toi tu es musulman", je réponds tout de suite : "je suis Hassan, vous êtes Philippe et puis ça s'arrête à cela". Aujourd'hui je suis comme ça, demain je vais changer d'avis et je serai peut-être bouddhiste, alors il ne faut pas me limiter dans une catégorie : "toi tu es comme ça et tu resteras comme ça". Vous allez me figer, vous allez me ligoter. Laissez-moi vivre !"

    Hassan Jarfi (Exrait de "Pourquoi nous détestent-ils nous les homos ?")

    En conclusion, ces documentaires devraient être largement diffusés dans chaque école à partir de la primaire, tellement ils sont riches de témoignages, recherches et explications sur la discrimination quelle qu'elle soit. Et à l'heure où on en est encore à mettre des personnes dans des cases, parce que beaucoup plus facile de se distinguer, la différence devrait être à l'acceptation.

     

    Votre messagère de mots,

     Au delà des étiquettes et de la discrimination

    Pin It

    votre commentaire
  • Lecture (auto-publication) - Los Angeles del Riconcillo...J'ai été contacté par le service d'auto-édition Librinova, pour lire ce livre.

    Ayant, pas mal de lectures en cours, je l'ai laissé un peu traîner dans un coin de ma tête et de mon appartement, puis je me suis décidée à m'y mettre.

    En général, j'ai l'habitude de choisir des lectures qui ont "fait leurs preuves" et lire un livre inconnu est une première, j'avais peur d'être déçue, mais je ne risquais rien à essayer.

    Je me suis laissée tenter par le résumé et le fait que le récit était court (80 pages ça se lit vite !).

    Résumé : 

    Luna est la rêveuse qui veille en chacun de nous. Elle songeait qu’elle retournerait en Andalousie, un jour, un jour indéfini. C’était une pensée rassurante, abstraite, lointaine. Et puis elle s’est réveillée et a décidé d’aller à la recherche des traces perdues de son adolescence. Elle est partie et a découvert que la réalité était encore plus belle que son rêve. C’est son aventure qui est racontée ici, sa passion pour cette terre andalouse à la poésie omniprésente, et les multiples rencontres qui ont émaillé sa route

    Mon avis :

    J'avoue que j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire et à accrocher jusqu'au bout. Mais quand je parle d'histoire, j'ai plus l'impression que c'est plus un carnet de voyage que j'avais entre les mains.

    Le livre est assez court, mais le style est plutôt particulier et on aime ou pas. La plume est pourtant raffinée, mais peut-être trop métaphorisée à mon goût. J'ai eu plusieurs fois du mal à savoir où voulait en venir l'auteur, ne comprenant pas toutes les expressions, les références espagnoles.

    L’héroïne avance à travers ses pérégrinations dans l'Espagne de son enfance. On la suit dans chaque ville, coin qu'elle visite, mais sauf si vous avez envie de découvrir le pays, c'est un peu mince pour avoir envie de continuer de lire jusqu'au bout. Ce qu'il s'y passe n'est pas très intriguant, je pense qu'il manque de la profondeur et plus d'événements marquants.

    Je mettrai une note de 2/5, car je ne regrette néanmoins pas de découvrir des auteurs encore inconnus et puis cela me permet de me rendre compte, de ce que j'aime ou n'aime pas lire.

     

    Votre messagère de mots, 

    Lecture (auto-publication) - Los Angeles del Riconcillo...

    Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires