• Tel le fil d'une pelote de laine, ce petit texte s'est déroulé à moi il y a quelques jours et j'avais envie de vous le partager. Il devrait parler à la plupart d'entre vous.

    Humeur - Les parts blessées

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     J'ai cru à tout ça.

    A tout ce qu'on m'a dit.

    A tous ces mensonges.

    J'y ai cru.

    J'ai alors intérpreté.

    J'ai ressenti la douleur et la peine que cela me causait.

     

    J'ai senti que je n'étais pas acceptée comme j'étais.

    J'ai senti que je devais changer.

    J'ai senti que si je voulais être aimée, il fallait que j'oublie des parties de qui j'étais.

    J'ai cru qu' aimer, c'était s'oublier en partie.

    Alors, je me suis trahie moi même.

    J'ai oublié ces parts de moi sur le chemin, les ai abandonnées pour mettre un masque de celle qu'on attendait que je sois.

    Celle qu'on aimerait, plutôt que celle que j'étais.

     

    Aujourd'hui, je sens que ça suffit.

    Ces parts étouffées bien trop longtemps, maltraitéées, oubliées ne méritent plus cela.

    Aujourd'hui, je sais qu'elles ont le droit d'être.

    Aujourd'hui, je me dois de les reconnaitre.

    Aujourd'hui, je les réintègre dans ma vie et je leur demande pardon.

    Pardon, d'avoir choisi de les abandonner.

    Pardon, de les avoir remplacées par quelque chose qui ne m' appartenait pas. Un suprlu non adapté.

    Aujourd'hui, je leur laisse la place et l'espace.

    Aujourd'hui, je prends le temps de les écouter.

    Aujourd'hui, je redeviens plus entière, plus authentique.

    Aujourd'hui, j'apprends encore à m'aimer.

     

    Texte écrit par Sarah SCAPOLLA (messagère de mots).

    Pin It

    votre commentaire
  • Lecture - Pensez enfin à vous (Sylvie Tenembaum)Auparavant, je lisais beaucoup de livres de développement personnel et très peu de fiction, aujourd'hui c'est l'inverse. "Pensez enfin à vous" est le premier livre de cette catégorie que je lis cette année. Il faut dire que le titre m'a tout de suite attirée, surtout quand "le fait de s'oublier" me parle et que le livre en question traite de ce sujet.

    ♠ Résumé  

    Il arrive parfois de s'oublier totalement. D'une certaine façon, de ne plus  se sentir exister. Soit parce qu'on se sacrifie aux autres, à son travail, à une cause, soit parce qu'on veut oublier sa propre souffrance. On en arrive à vivre coupé de ses besoins profonds, sans désirs. Coupé de soi. Sylvie Tenenbaum nous explique la manière dont ce processus s'installe pernicieusement, généralement depuis l'enfance : à cause d'une éducation (familiale, religieuse) trop stricte ou après avoir vécu une ou plusieurs expériences très douloureuses, personnelles ou professionnelles.Elle nous dit surtout que  le retour sur soi est possible ! Il faut apprendre à entendre ses besoins pour leur offrir un espace de vie et se révéler à soi-même. Grâce à des exercices pratiques, ce livre propose d'atteindre plusieurs objectifs (apprendre à découvrir nos désirs cachés, identifier nos propres valeurs, reconnaître nos croyances limitantes et nous engager sur une voie d'ouverture, etc.) afin de nous permettre de redevenir enfin la personne la plus importante de notre vie.

    ♠ Mon avis  

    Dans les premiers chapitres, il est question de définir ce qu'est réellement un sacrifice.

    S'il est des sacrifices que l'on peut qualifier de "sains" : en partant du dévouement de Mère Theresa à sœur Emmanuelle qui s'est vouée aux autres par et pour l'amour, la plupart des sacrifices sont la cause de nombreuses souffrances. Le livre nous illustre ces faits par de nombreux témoignage que l'auteur a repris de ses consultations.
    Se sacrifier pour sa famille, ses enfants, ses parents, son couple, pour une cause, pour son travail (Workhoalic). Tous ces oublis de soi, sont des occasions pour se couper totalement de nos émotions. De là découle la peur d'être submergé par ses émotions et ne plus pouvoir gérer, la peur de ressentir le vide. 

    Il y a deux types de personnes qui s'oublient : ceux qui font passer les autres avant soi (les Saint-bernard) et ceux qui sont dans l'abandon de soi. Si les Saint-bernard s'oublient en pensant aux autres, ceux qui s'abandonnent complètement sont coupés d'eux même. Ils agissent telle une machine, un robot qui suit le programme prévu pour eux. Vous devez certainement connaitre ce genre de personnes qui semblent impassibles : aucune émotion, aucun sentiment ne se lit sur leur visage. Ils sont comme coupés en deux, embourbés dans une routine, dans une vie chronométrée où chaque jour ressemble au précédent, car le changement n'est pas du tout pour eux.
     
    Bien sûr, ce genre de livre ne se lit pas comme un roman fiction. Ici, il n'est pas question de tourner les pages pour connaitre la suite de l'histoire. Au contraire, chaque page se lit lentement. On s'arrête, on s'interroge, on conscientise (moi je prends la peine de surligner certaines phrases et de coller un petit signet pour y revenir plus tard).
    La structure du livre est composée de 3 axes : le premier parle de comment les personnes se sacrifient, le deuxième des nombreuses causes à l'origine de cet oubli de soi et le troisième est dédié aux solutions pour s'en sortir.

    Auparavant pour moi, oubli de soi se résumait à se sacrifier et s'oublier pour les autres (peut-être est-ce parce que c'est cette éducation que j'ai reçue), maintenant, je me rends-compte qu'il y a une multitude de façon de s'oublier, autre que pour les autres justement.
    S'oublier pour ne plus ressentir la souffrance, entre-autre, se couper de ses émotions. 
    Les causes en sont nombreuses : une éducation portée sur le dévouement aux autres (petit rappel de l'auteur : être altruiste, ce n'est pas se sacrifier), la négligence des parents envers leurs enfants (j'ai été contente que l'auteur parle de la nouvelle tendance quant à laisser son enfant derrière un écran et qui consiste de prime abord à un abandon et deuxièmement qui démontre la déconnexion de soi, le manque de communication), une éducation trop stricte, des traumatismes vécus (attentats, deuils, agressions etc...), un travail où l'on côtoie la souffrance tous les jours etc...

    En plus de tous ces fais, dans une société où tout est fait pour nous divertir, nous déconnecter de nous-même, comment revenir à soi ? Ce sont les solutions que vous retrouverez dans ce livre que je vous invite à découvrir.

    Sur Amazon 

     

    Votre messagère de mots,

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Chers lecteurs,

    Si dans les deux semaines vous êtes passés par ici et que vous n'avez plus eu de nouvelles de moi, que vous vous soyez inquités (ou pas d'ailleurs smile), me revoici pour ce court billet où je vous explique tout ou presque...

     

    Des projets, toujours des projets...

    Tout d'abord, les projets se sont accumulés ces derniers temps. Si je ne vous en ai pas encore parlé, j'ai trouvé le sujet pour mon second livre (en réalité, il devrait y  avoir plusieurs livres), j'ai donc commencé à développer mon histoire qui est bien loin d'être finie. En parallèle, je mets en place, avec une amie conteuse, un spectacle conté à deux voix, ce qui prend aussi pas mal de temps. Mon troisième projet, et celui que je voulais voir naitre pour fin du mois prochain, est de refaire toute la mise en page de mon blog, ainsi que de m'occuper du référencement. J'ai longtemps hésité, puis j'ai enfin pris une décision, mais je vous en parlerai plus tard. Enfin, mon quatrième projet, consiste à autopublier mon premièr livre (voir à droite) sur Amazon. Je suis heureuse de dire qu'il me reste quelques "finitions" avant qu'on puisse le commander sur  cette plateforme, c'est d'ailleurs le projet où j'ai le plus avancé.

     

    Quelques bouleversements personnels

    A part mes projets, quelques bouleversements personnels sont venus se greffer dans ma vie quotidienne. Ceux-ci, m'ont pris du temps ainsi que de l'énergie. Que ce soit familial ou sentimental, j'aurais beaucoup à dire sur ces deux domaines de ma vie, et loin d'être inintéressants, je choisis pourtant de cibler mon blog sur ce que j'aime le plus vous partager : mes réflexions personnelles, ainsi que mes avis littéraires.

     

    Et mes billets littéraires ?

    En parlant de chroniques littéraires, j'en ai deux en retard. Quant à mes lectures, elles ont été peu nombreuses ce mois-ci. Je compte reprendre du poil de la bête, car j'aime ça et que ça m'a manqué.

     

    A venir sur le blog :

    - Un billet d'humeur intitulé "Notre propre source".

    - Ma chronique sur le livre de Sylvie Tenenbaum"Pensez enfin à vous".

    - Ma chronique sur "Exil", le recueil de nouvelles proposé par UNICEF.

     

    Dans ma "PAL" : 

    - Mes secrets d'écrivain d'Elisabeth  Georges (en cours de lecture)

    - La vie rêvée des chaussettes orphelines de Marie Vareille

    - Enfin libre d'être soi de Christian Junod et Evelyne Faniel

     

     

    A très vite,

    Votre messagère de mots,

     

    Lecture - Là où chante l'étoile (Olivia Zeitline)

     

     

     

    Pin It

    2 commentaires
  • "Tôt ou tard, vous devrez affronter votre ombre pour constater qu'elle n'est qu'illusion. Il vous faudra bientôt rencontrer votre étoile noire, car c'est elle qui vous conduira là où vous voulez aller".

    Lecture - Là où chante l'étoile (Olivia Zeitline)

    Un an après ma rencontre avec Charlotte et la plume d'Olivia Zeitline, je me retrouve à nouveau avec elles deux, embarquée dans une tout autre aventure. J'avais vraiment bien aimé "et j'ai dansé pieds nus dans ma tête", j'avais donc hâte de lire la suite.

    Charlotte a un an de plus et elle semble avoir trouvé un équilibre dans sa vie. De retour avec Tom, l'homme qu'elle aime, faisant partie d'une troupe de de danseurs (elle qui, un an plus tôt, avait laissé aux oubliettes son rêve d'être danseuse), tout semble lui réussir. Jusqu'à ce jour, où elle fait la rencontre de cette ombre qui apparaît pour la première fois, une nuit dans le coin de sa chambre. Qui est-elle et que veut-elle lui dire ? Sans même avoir le temps de le découvrir, Charlotte se retrouve à Los Angeles, seule, embarquée avec sa troupe pour les besoins d'une grosse production américaine, peut-être un gros tournant pour elle dans sa carrière. Mais livrée à elle même dans ce pays étranger, semblable à ce que l'on nous montre à la télé, mais tellement différent par rapport aux dessous des coulisses que par contre on nous montre rarement, Charlotte va vivre bien des péripéties. Son intuition est toujours éveillée, elle s'aiguise même en explorant peut-être les "rêves télépathiques". Va-t-elle pouvoir communiquer avec cette ombre qui la suit ? Va-t-elle retrouver confiance en elle, trouver sa place dans la cité des anges en tant que danseuse ?  

    Personnellement, j'aime beaucoup Charlotte, cette femme moderne qui réalise son rêve. Je la trouve à la fois forte et fragile, touchante parfois et imprévisible quand elle écoute enfin son intuition. Le dénouement est très poétique, on comprend alors, que tous les éléments que l'on a retrouvé dans le récit étaient liés vers une seule destination. Il y a toute cette intrigue autour de son ancêtre qui veut lui révéler quelque chose et qui vient la visiter chaque nuit. J'aime le fait que les chapitres soient courts et j'aime aussi les phrases les résumant, juste avant de démarrer le chapitre. J'aime que ce soit une suite et pouvoir voir ainsi Charlotte se réinventer. Dans ce livre-ci, on a l'impression qu'elle a besoin de se dépouiller encore une fois, en affrontant son ombre cette fois-ci, pour trouver qui elle est vraiment. Olivia Zeitline a une plume poétique avec un soupçon de simplicité, qui mêlée au côté spirituel, me donne l'impression de lire du Paolho Coelho avec une touche plus féminine.


     

    Note : 4/5

    Titre : Là où chante l'étoile

    Auteur : Olivia Zeitline

    Editions : Solar

    Prix : 16,90€

    Nbre de pages : 222

     

    Votre messagère de mots,

    Lecture - Là où chante l'étoile (Olivia Zeitline)

     

     

     

    Comme toujours, je me ferai un plaisir de lire vos commentaires ci-dessous.

     

    Pin It

    votre commentaire
  • "Souvent on va chercher la querelle, là où on pourrait trouver la paix".

    Humeur - La façon de s'exprimerCette semaine grâce à plusieurs événements survenus, j'ai appris que la façon de s'exprimer était très importante.

    Quelle que soit la chose à dire, si elle est dite de façon posée et claire, elle sera très certainement mieux accueillie, que si on le dit en partant de ses émotions et de sa tête.

    Imaginez : deux être, deux visions différentes, les personnes s'apprécient, mais elles vivent un conflit de valeurs. Prenons un exemple, l'une à la valeur de la liberté et veut prendre des vacances seule, l'autre à la valeur du partage et veut prendre des vacances tous ensemble.

    Le conflit de valeur peut opérer, si les deux personnes cherchent à confronter leurs besoins, afin de savoir qui a tort ou qui a raison.

    L'une va dire : tu ne me comprends pas, j'aimerais être seule pendant quelques temps.

    Lire la suite...

    Pin It

    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires