• Continuer à écrire alors qu'on a pas d'idées...

    Continuer à écrire alors qu'on a pas d'idée...Depuis quelques semaines, je me tâte pour écrire des histoires, mes articles de blog etc... J'ai comme qui dirait : "perdu l'inspiration". Afin, de ne pas rompre mon objectif qui est d'écrire un article par semaine sur ce blog et écrire tous les jours pour développer mon style, j'éffectue un exercice qui est extrêmement libérateur lorsqu'on a le syndrôme de la page blanche ou du manque d'inspiration. C'est un exercice qui peut paraitre banal ou ennuyant, mais je ne suis qu'au troisième jour et j'avoue que ça me fait un bien fou. Je vous explique :

     

    Cette idée me vient d'un livre que j'ai lu et qui m'avait été conseillé pour tous les artistes en panne : Libérez votre créativité de Julia Cameron. C'est un programme de plusieurs semaines où chaque semaine on doit éffectuer des exercices imposés, mais également écrire tous les jours "ses pages du matin".

    Qu'est-ce que les pages du matin ?

    Il s'agit d'écrire trois pages le matin, juste au moment du levé (si possible) de tout ce qu'il nous passe par la tête. L'idée est de poser sur le papier (ou sur l'écran) tout le superflu, tout ce ramage intérieur qui défile sans cesse dans notre tête. Cet exercice est très puissant, car il permet par la suite de faire place à des idées, phrases, paragraphe, textes, histoires qui ne viendront plus de notre mental, mais de notre artiste intérieur. Il n'y a aucune règle, aucun thème imposé... Juste écrire.

    Essayer et vous verrez. Prenez cinq minutes chaque jour, posez-vous devant une page blanche de traitement de texte de votre ordinateur, ou de votre carnet et posez vos doigts ou votre stylo, sans réfléchir, écrivez tout ce qui vous passe par la tête. Ne vous censurez-pas. Si possible, mettez de côté orthographe et ponctuation et laissez le flot des mots vous porter et se rassembler sur votre page.

    Autres astuces :

    Outre "les pages du matin" (qui sont pour ma part, les pages de l'après-midi), j'ai commencé à effectué les exercices d'écriture proposés dans le livre de Pascal Perrat : "libérez son écriture et enrichir son style. Voici ceux que j'ai déjà effectués :

    - Raconter la mort d'une gomme

    - Raconter la suite de : Pendue au dessus de son bureau il y avait une immense langue il s'en servait pour...

    - Raconter en quelques ligne ce qu'il s'est passé durant "un vol de dix minutes".

    La façon d'aborder ces exercices nous montre à quel point nos perceptions sont conditionnées : par exemple une gomme est aussi bien une gomme pour effacer, que la gomme des arbres, la gomme à macher. Moi, j'ai directement pensé à la gomme pour effacer. En réalité, il y a de multiple de possibilités, mais souvent nous nous arrêtons à la plus évidente sans voir au delà. D'ailleurs un des conseil d'écriture de Pascal est que la première idée n'est pas toujours la meilleure. Il ne faut pas avoir peur de la remettre sans cesse en question. 

    Sur ce, je vous laisse car d'autres exercices m'attendent. Mon imagination ne demande qu'à être libérée.

    Au plaisir de vous lire en commentaires,

    Et si vous avez d'autres astuces, je suis preneuse.

     

     

    Votre messagère de mots,

    Continuer à écrire alors qu'on a pas d'idée...

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Jeudi 14 Novembre 2019 à 04:44
    Thank you for sharing your thoughts. I truly appreciate your efforts and I am waiting for your next write ups thank you once again.
      • Mercredi 20 Novembre 2019 à 16:56

        Thank's for your comment. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :