• Lecture - Pensez enfin à vous (Sylvie Tenembaum)

    Lecture - Pensez enfin à vous (Sylvie Tenembaum)Auparavant, je lisais beaucoup de livres de développement personnel et très peu de fiction, aujourd'hui c'est l'inverse. "Pensez enfin à vous" est le premier livre de cette catégorie que je lis cette année. Il faut dire que le titre m'a tout de suite attirée, surtout quand "le fait de s'oublier" me parle et que le livre en question traite de ce sujet.

    ♠ Résumé  

    Il arrive parfois de s'oublier totalement. D'une certaine façon, de ne plus  se sentir exister. Soit parce qu'on se sacrifie aux autres, à son travail, à une cause, soit parce qu'on veut oublier sa propre souffrance. On en arrive à vivre coupé de ses besoins profonds, sans désirs. Coupé de soi. Sylvie Tenenbaum nous explique la manière dont ce processus s'installe pernicieusement, généralement depuis l'enfance : à cause d'une éducation (familiale, religieuse) trop stricte ou après avoir vécu une ou plusieurs expériences très douloureuses, personnelles ou professionnelles.Elle nous dit surtout que  le retour sur soi est possible ! Il faut apprendre à entendre ses besoins pour leur offrir un espace de vie et se révéler à soi-même. Grâce à des exercices pratiques, ce livre propose d'atteindre plusieurs objectifs (apprendre à découvrir nos désirs cachés, identifier nos propres valeurs, reconnaître nos croyances limitantes et nous engager sur une voie d'ouverture, etc.) afin de nous permettre de redevenir enfin la personne la plus importante de notre vie.

    ♠ Mon avis  

    Dans les premiers chapitres, il est question de définir ce qu'est réellement un sacrifice.

    S'il est des sacrifices que l'on peut qualifier de "sains" : en partant du dévouement de Mère Theresa à sœur Emmanuelle qui s'est vouée aux autres par et pour l'amour, la plupart des sacrifices sont la cause de nombreuses souffrances. Le livre nous illustre ces faits par de nombreux témoignage que l'auteur a repris de ses consultations.
    Se sacrifier pour sa famille, ses enfants, ses parents, son couple, pour une cause, pour son travail (Workhoalic). Tous ces oublis de soi, sont des occasions pour se couper totalement de nos émotions. De là découle la peur d'être submergé par ses émotions et ne plus pouvoir gérer, la peur de ressentir le vide. 

    Il y a deux types de personnes qui s'oublient : ceux qui font passer les autres avant soi (les Saint-bernard) et ceux qui sont dans l'abandon de soi. Si les Saint-bernard s'oublient en pensant aux autres, ceux qui s'abandonnent complètement sont coupés d'eux même. Ils agissent telle une machine, un robot qui suit le programme prévu pour eux. Vous devez certainement connaitre ce genre de personnes qui semblent impassibles : aucune émotion, aucun sentiment ne se lit sur leur visage. Ils sont comme coupés en deux, embourbés dans une routine, dans une vie chronométrée où chaque jour ressemble au précédent, car le changement n'est pas du tout pour eux.
     
    Bien sûr, ce genre de livre ne se lit pas comme un roman fiction. Ici, il n'est pas question de tourner les pages pour connaitre la suite de l'histoire. Au contraire, chaque page se lit lentement. On s'arrête, on s'interroge, on conscientise (moi je prends la peine de surligner certaines phrases et de coller un petit signet pour y revenir plus tard).
    La structure du livre est composée de 3 axes : le premier parle de comment les personnes se sacrifient, le deuxième des nombreuses causes à l'origine de cet oubli de soi et le troisième est dédié aux solutions pour s'en sortir.

    Auparavant pour moi, oubli de soi se résumait à se sacrifier et s'oublier pour les autres (peut-être est-ce parce que c'est cette éducation que j'ai reçue), maintenant, je me rends-compte qu'il y a une multitude de façon de s'oublier, autre que pour les autres justement.
    S'oublier pour ne plus ressentir la souffrance, entre-autre, se couper de ses émotions. 
    Les causes en sont nombreuses : une éducation portée sur le dévouement aux autres (petit rappel de l'auteur : être altruiste, ce n'est pas se sacrifier), la négligence des parents envers leurs enfants (j'ai été contente que l'auteur parle de la nouvelle tendance quant à laisser son enfant derrière un écran et qui consiste de prime abord à un abandon et deuxièmement qui démontre la déconnexion de soi, le manque de communication), une éducation trop stricte, des traumatismes vécus (attentats, deuils, agressions etc...), un travail où l'on côtoie la souffrance tous les jours etc...

    En plus de tous ces fais, dans une société où tout est fait pour nous divertir, nous déconnecter de nous-même, comment revenir à soi ? Ce sont les solutions que vous retrouverez dans ce livre que je vous invite à découvrir.

    Sur Amazon 

     

    Votre messagère de mots,

     

     

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :